Rencontre avec … Julia MENDES / Ass. UPCV

Il règne une bonne odeur de poulet rôti et de légumes mijotés aux airs du Cap Vert dans les locaux de la MDA ce vendredi de décembre...
La Communauté des Familles Italiennes (COFIT) et Unis Pour le Cap Vert (UPCV), habitués à se retrouver dans le cadre du CRIC (Conseil Roubaisien de l'Interculturalité et de la Citoyenneté) se sont associées pour organiser chaque mois un bon repas ensemble. Autour de la table, personnes de tous âges et de toutes communautés culturelles se retrouvent avec plaisir. De nombreux bénévoles s’affairent en cuisine et dans la salle parmi lesquelles Julia Mendes… Julia cultive l’art de la rencontre et du partage en France autant qu’au Cap Vert.

Repas cofit      Upcv julia

Le bénévolat semble très présent dans votre parcours… quel chemin vous a mené à cet engagement ?

D’abord, chez les bonnes sœurs étant jeune, nous avions l’habitude d’accueillir les plus démunis et de faire des distributions de repas; notamment on aidait les enfants les plus pauvres pour qu’ils puissent manger un peu. Partager et aider les autres font partie de mes valeurs et de mon éducation et c’est le modèle que j’ai  tenté de donner à mes enfants. Aujourd’hui ma fille Irolenda participe aux actions de l’UPCV et mène ses propres engagements à Paris où elle vit. C’est lié aussi à notre façon de vivre et notre religion qui nous invite à vivre concrètement la fraternité et la solidarité au quotidien.

Est-ce que votre arrivée en France n’a pas remis en question cette façon de vivre?

Je suis arrivèe en France en 1982 et c’est d’abord le contexte paroissial qui a permis de reprendre rapidement des activités selon mes convictions. Il y a d’abord eu la participation aux chorales et la distribution de repas, la visite des malades et l’aide aux courses. Parallèlement, j’ai commencé peu à peu à découvrir les associations existantes et je me suis investie dans une association qui organisait aussi des repas, des vacances avec les enfants, des soirées dansantes… Puis nous avons créé l’UPCV afin  de collecter des fonds pour venir en aide à un hôpital et le fournir en matériel médical.

Vous êtes-aussi active pour la Pastorale des Migrants ?

Oui, deux fois par mois je tiens une permanence qui permet d’informer les nouveaux arrivants, et notamment les cap-verdiens mais pas seulement, sur leurs droits et le fonctionnement administratif français. On répond dans la mesure du possible aux premiers besoins avec le don de colis, la recherche de logement, de matériel, de meuble...

Quel est votre projet aujourd’hui ?

L’UPCV organise régulièrement des soirées et des repas afin de collecter de quoi envoyer des containers au Cap Vert . On recherche pour cela des salles qui acceptent de rester ouvert très tard et qui ne coutent pas trop chère mais c’est difficile.

On évolue aussi vers un travail avec les écoles pour sensibiliser les jeunes aux différences de mode de vie et aux difficultés vécues ailleurs.

Au Cap Vert, une majorité de la population est très démunie. Dans certaines régions, il n’y a pas d’électricité voire pas d’eau non plus. L’accès au soin est très difficile… Beaucoup envisagent de quitter le pays pour chercher une vie meilleure or c’est très important d’essayer de maintenir les gens là-bas. Nous informons beaucoup sur les réalités d’un tel déplacement : se nourrir, se loger, avoir des papiers, quitter ses repères culturels et familiaux ce n’est pas évident. Pour cela, il faut améliorer les conditions de vie locale. Au-delà de nos actions actuelles nous espérons pouvoir créer un centre de santé et d’accueil. Une commune nous a déjà mis un terrain à disposition. Maintenant il faut  trouver comment concrétiser notre projet.

Que signifie pour vous être bénévole ?

C’est dur mais nécessaire. Ce n’est pas toujours bien compris mais il ne faut jamais baisser les bras. Heureusement à l’UPCV nos membres sont très impliqués et il faut aussi  ne pas hésiter à s’appuyer sur les synergies avec les autres associations pour aller loin.

 


Pour s’informer et prendre contact :

Association UPCV  : 06 20 76 91 56
upcv59@gmail.fr

https://www.facebook.com/UPCV59

 

×